le defi des plages
lapinouack

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

le defi des plages

Par lapinouack - 26-11-2012 21:05:56 - Aucun commentaire

Ce we j'ai fait une super course !

je vous la conseille : le défi des plages aux saintes maries de la mer

deux distances ... je vous laisse voir le site : http://www.defidesplages.camargue.fr/index.html

J'ai fait le 20km :) et j 'ai mis 2h06 , je suis enchantée surtout 1semaine aprés le marathon du Beaujolais :)

 

 

On se voit Vendredi aux 24H de Marignane ?? http://24hdemarignane.canalblog.com/

 

 

Mon ami Régis m'a écrit un trés beau texte

Pour toi Stéphanie ! Chose promise chose due ! Bises !

*Lapinoux et le solitaire.*

L'histoire qu'aujourd'hui je vais vous narrer,
N'est pas issue de mon imagination quelque peu dégénérée.
Elle met en scène des personnages bien réels,
Qui sont nés et vivent ici bas sans être tombés du ciel.
Tout a commencé un matin de printemps,
Une belle journée, un moment hors du temps.

Un ours solitaire, une montagne forte et solide,
Traversait la forêt, allure rapide, un vrai bolide.
Son temps, depuis une cruelle mésaventure,
Il le passait seul, s'infligeant une terrible torture.
Il parlait peu, ou plutôt grommelait quelques sons,
Qui se perdaient dans le lointain, parfois jusqu'à l'horizon.
A qui tendait l'oreille pouvait entendre "kikourou",
Comme un S.O.S. lancé, jeté on ne sait où.
Ce pieds-rouges, comme on l'appelait ici,
Courait jour et nuit, tout l'an, c'était ainsi.
A la lisière d'un petit bois, où passent les rayons du soleil,
Se trouvait un petit être, mignon, une pure merveille,
Qui cueillait quelques marguerites soleil et neige,
Singulière lapine aux grandes oreilles, à la queue beige.
Effeuillant ces découvertes, elle n'entendit pas venir,
Celui qui par sa carrure effaçait souvent les sourires,
Et faillit, c'est un miracle je vous l'assure,
Finir compressée entre le sol et ses chaussures.
Choquée mais surtout interloquée par tant de puissance,
Elle ne dû sa survie qu'à une très grande aisance.
Un petit saut juste, bien senti, au bon moment,
Lui évita ainsi le plus sinistre des enterrements.
*/Oh là ! Rapide mais aveugle bandit des bois,
Ne vois-tu pas qu'ici il n'y a pas que toi ?/*
Surpris par cette petite mais tendre voix,
Le colosse stoppa net, bloqué par un émoi.
S'agenouillant et plongeant son regard dans de jolies mirettes,
Il se trouva stupide, il avait bien l'air bête,
Cet air qu'ont les garçons, face à l'amour d'une fille,
Qui fait que le coeur bat plus fort et que le corps vacille.
*/N'as-tu rien à me dire pour te faire pardonner ?
Je le sens, je le sais, tu as quelque choser à me donner !/*
*/Ce que tu ressens aujourd'hui, ébloui par la lumière d'un astre,
Efface, gomme d'amour, ce qui aurait pu tourner au désastre,/*
*/Comme toi je veux être, coureur valeureux,
Avec toi je veux être, pour que tu sois heureux,/*
*/Fais-moi partager tout ton savoir, et même ton désespoir,
Je t'offrirai tout ce que la vie m'a donné, toi mon tendre miroir,/*
*/Sache-le, bel animal que le hasard me montre aujourd'hui,
Sache-le, toi qui souffrais du matin jusqu'à la nuit,/*
*/Si tu m'apprends ce que tu sais, si tu me le promets,
Je te divulguerai les plus beaux des secrets,/*
*/Nous sommes faits l'un pour l'autre comme la mousse sur le café,
Comme superman et supergirl, crois-moi, c'est un fait,/*
*/Ton coeur et le mien, au delà de nos différences,
Se font, et tu le sais déjà, une absolue confiance,/*
*/Sois celui qui me montre la voie, mon guide,
Je serai celle qui rendra ta vie belle, torride./*
*/ /*
L'amour a parfois ses mystères, ses aventures,
Qui font que certaines histoires, invraisemblables durent,
Car depuis ce jour à marquer d'une jolie pierre blanche,
Lapinoux et pieds-rouges vivent sous une tonne d'amour, une avalanche.


2012 - Desukaa

Billet précédent: Ce week-end c'était ...
Billet suivant: Mon premier 100 miles

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 165517 visites